Une congrégation

Saint Victor est un établissement qui est placé sous la tutelle de la congrégation des sœurs du Saint Sacrement.
Pierre Vigne en est le fondateur. Portrait et œuvre…

Bienheureux Pierre Vigne (1670-1740)

  • 20 août 1670 : Naissance de Pierre Vigne à Privas (Ardèche) dans une famille de commerçants aisés.
  • 18 septembre 1694 : Il est ordonné prêtre, à Bourg Saint Andéol.
  • De 1694 à 1700 : Vicaire à Saint-Agrève.
  • De 1700 à 1706 : Séminaire des Lazaristes, à Lyon, mais il les quitte après avoir mis au point ses propres méthodes de pastorale.
  • 1707 : Refus de prendre en charge la cure de Privas.
    Il sera missionnaire itinérant notamment dans le Vivarais auprès des petites gens des campagnes.
  • 1711 : Il prêche à Macheville. Marguerite de Nozières est présente.
  • 1712 : Il arrive à Boucieu-le-Roi, y construit « le voyage du calvaire », le chemin de croix et réside au village dans l’intervalle de ses missions.
  • 1713 : Marguerite de Nozières est rejointe par trois jeunes filles et se mettent au service des pèlerins du chemin de croix et enseigne la jeunesse.
  • 1715 : Il fonde la Congrégation des Sœurs du Saint sacrement.
  • 8 juillet 1740 : Pierre Vigne meurt à Rencurel, dans le Vercors, pour sa dernière mission.
    Sa tombe se trouve dans l’église de Boucieu-le-Roi.
  • 3 octobre 2004 : Pierre Vigne a été béatifié par le pape Jean Paul II, à Rome.

Les missions de Pierre Vigne

Enseigner…

Les premières Sœurs ont pour mission essentielle de faire avancer dans la compréhension de la foi les pèlerins du calvaire.
Elles instruisent les enfants.

Former des éducatrices…

Pierre Vigne sait que le rôle de la mère est primordial dans la croissance humaine et spirituelle d’un enfant.
C’est pourquoi il désire apporter un soin particulier à l’éducation.

Naissance de la Congrégation des religieuses du Saint Sacrement

En 1713, une jeune fille, Marguerite, originaire de Nozières, en Ardèche, propose au père Vigne de l’aider à accompagner les pèlerins sur le chemin de croix de Boucieu-le-Roi et de prier avec eux. D’autres jeunes filles la rejoignent. Dès l’origine, la communauté se fixe pour mission l’éducation des enfants. L’instruction était à l’époque inséparable de l’enseignement et de la pratique de la religion.

Le 30 novembre 1715, Pierre Vigne remet la croix et l’habit religieux à sept femmes qui ont décidé, depuis des mois, de mener ensemble une vie de prière et de charité, mais aussi d’instruire les enfants du village.

Ainsi naît la Congrégation. Celle-ci prit de l’ampleur et les religieuses prirent en charge des écoles à Rochepaule, Lamastre…

Installée à Romans (1804) après la Révolution française, la maison mère de la congrégation a été transférée à Valence (Drôme) au début du siècle dernier, en 1906.

Aujourd’hui, la congrégation des sœurs du Saint Sacrement regroupe 300 religieuses réparties dans 45 communautés implantées en Europe (France, Italie (1869), Angleterre (1874), Irlande (1954), Espagne (1964)), au Brésil (1903) ainsi qu’en Tanzanie depuis 2004. Elle est toujours présente à Boucieu, où se trouve aussi le musée Pierre Vigne qui est ouvert aux visiteurs.

Le rôle d’éducation des sœurs est toujours très important avec la présence des religieuses dans les locaux de Saint Victor.