Rencontre des troisièmes D avec le réalisateur et scénariste M. LUANG-VIJA

07/04/17

Une belle rencontre

Le vendredi 7 avril 2017, Monsieur Luang-Vija est venu rendre visite à la classe de troisième D. Il s’agit d’un ancien élève de Saint Victor mais surtout du réalisateur et scénariste du court- métrage intitulé « Celui qui a deux âmes ». Ce film d’animation a été césarisé en février dernier à la cérémonie des Césars. Monsieur Luang-Vija est une personne très sympathique, intéressante et cultivée. Il était ravi d’être parmi nous et il avait préparé son intervention avec soin. Il nous a ainsi présenté ses futurs projets dans le cinéma.

Loïs Juvin et Clara Dreveton (3ème D)

 

Interview de Fabrice Luang Vija par les élèves de 3D

M. Luang – Vija est un ancien élève de Saint Victor qui a gentiment accepté notre invitation. Ce fut une belle rencontre pour mes élèves et moi-même. Il a su nous faire partager sa passion et nous  montrer toute la complexité de la réalisation d’un court - métrage. Disponible et ouvert à toutes nos questions, il nous a aussi présenté en exclusivité son nouveau projet.

 

Classe 3D Qu’est-ce qui vous inspire ?

F L-V : Je ne sais pas. En réalité, plein de choses m’inspire comme un film à la télé, les musiques qu’on écoute, les bandes dessinées qu’on peut lire ou encore ce qu’on voit sur internet.

 

Classe 3D D’où vous est venue l’idée d’écrire un conte inuit ?

F L-V : L’idée m’est venue en écoutant un CD audio de contes de la maison d’édition Oui Dire. Quand j’ai entendu ce conte lu par Nefissa Béninouche, j’ai tout de suite pensé que je pouvais en faire quelque chose. Elle fait d’ailleurs la voix off et il m’a fallu adapter mon travail au débit de sa voix, plus lent que celui d’un comédien.

 

Classe 3D Justement, dans votre film, vous ne donnez pas la parole à vos personnages. Pourquoi ?

F L-V : Parce que je voulais garder l’aspect oral du conte. Ce n’est pas une histoire où les choses importantes se passent dans les dialogues. Elles se passent plutôt dans ce que raconte l’histoire elle-même.

 

Classe 3D Etes-vous déjà sur un nouveau projet ?

F L-V : Oui, encore un conte mais cette fois-ci c’est en Mésopotamie. Une civilisation très riche mais peu abordée au cinéma. Le titre est Le prince Serpent.

(Pour en savoir plus http://www.fargo.fr/prince_serpent.html)

 

Classe 3D Puisqu’il s’agit d’un conte, allez-vous de nouveau donner la parole à une conteuse ?

F L-V : Non, dans ce film, c’est l‘inverse. Il n’y aura que du dialogue parce que l’histoire ne se fait que dans la confrontation des personnages. Avec un monstre et des humains qui se parlent. Et où là, par contre, la parole des personnages est très importante car ce que disent les personnages annonce ce qu’il va ensuite leur arriver.

 

Un grand merci à M. Luang-Vija pour nous avoir fait partager son métier à travers un conte riche et captivant qui célèbre la complémentarité du couple.